• Melon, concombre, courge et potiron

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • Glycine  

    La taille de la glycine est très facile et doit être exécutée tous les ans au risque de voir votre glycine envahir petit à petit son territoire. Elle s’effectue durant toute la période de repos végétatif, de la chute des feuilles jusqu’à la fin de l’hiver. Il ne faut pas tailler durant les gelées.

    • Les fleurs apparaissant sur les tiges de l’année précédente, il est donc important de ne tailler que les nouvelles pousses de l’année pour favoriser la floraison.
    • En hiver, taillez les pousses latérales en ne laissant qu’un ou deux yeux.
      Cela consiste à ne laisser que la branche principale et à couper court toutes les tiges qui partent d’elle.
    • Supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées car leurs graines sont toxiques.                

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°          

     Bignone (trompettes ou jasmin de virginie)                                           

    Aucune taille n’est vraiment indispensable mais elle peut s’avérer nécessaire si votre Bignone devient envahissante. Les Bignones sont en effet des plantes vigoureuses dont il faut parfois contenir la croissance. En ce qui concerne la taille d’entretien, il est préférable de tailler en fin d’hiver les rameaux séchés par le froid et qui ne repousseront pas. Cette taille représente une quarantaine de centimètres.

    • Préférez alors une taille en fin d’hiver, avant le redémarrage de la végétation
    • Évitez à tout prix de tailler en cas de gelées ou de fortes chaleur
    • Conserver uniquement la charpente de la Bignone
    • Il n’y a pas de restriction dans la taille, on peut rabattre sévèrement sans problème

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Forsythia 

    Le forsythia ne craint vraiment pas la taille et peut être taillé de manière assez franche. Une seule règle si vous voulez avoir une floraison l’année suivante : taillez seulement juste après la floraison.                               Rabattez-le autant que vous le souhaitez en maintenant une forme avantageuse.   °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

     

                             Laurier rose                            

    Au tout début du printemps :                                                               - Taillez les branches à environ 1/3 de leur longueur afin de redonner de la vigueur à l’arbuste.                                                                                 - Vous pouvez rabattre jusqu’à 50 cm du sol sans problème, les lauriers roses ne craignent pas la taille.                                                               - En cas de laurier rose gelé, certaines branches ont noircies durant l’hiver, il faut couper toute cette partie car elle ne repoussera pas.  

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                          Cognassier du Japon  

    Le cognassier du Japon peut être taillé régulièrement mais toujours après la floraison afin de ne pas compromettre ses superbes fleurs en fin d’hiver. Qu’il soit en haie ou en isolé, la croissance du cognassier du Japon est rapide et seule une intervention régulière de votre part permettra de lui donner la forme souhaitée. Mais vous pouvez aussi le laisser pousser comme bon lui semble, il n’en sera pas moins joli !                        Après la floraison, privilégiez une taille légère pour assurer le bon équilibre de l’arbuste.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                                   Les rosiers

    Les rosiers grimpants sont particuliers et ne se taillent pas comme les rosiers tige ou les rosiers buissonnants.                                       La taille des rosiers grimpants doit permettre au rosier de continuer à grimper sur son support tout en offrant la plus belle des floraisons.                                                                              Mais attention, cette taille ne s’effectue que sur les sujets ayant au moins 3 ans.

    Suivez nos conseils pour avoir de magnifiques rosiers :

    La taille des rosiers grimpants :                                                         Les rosiers grimpants remontant, c’est à dire qui fleurissent plusieurs fois dans l’année se taille en février ou en mars.

    1. On appliquera à la fin de l’hiver et hors période de gel une taille dite en « arête de poisson« .
    2. On commence par éliminer le bois mort et desséché.
    3. On supprime les branches les plus vieilles, celles que l’on appelle le vieux bois.
      N’ayez pas peur de tailler ces branches car lorsqu’elles ne sont plus là, ce sont les jeunes pousses qui prennent de la vigueur et qui améliorent la floraison.
    4. On garde les 5 ou 6 branches les plus vigoureuses et on taille les branches latérales d’environ 5 yeux.
      Cela revient en général à tailler chaque branche latérale à 20 ou 30 cm de leur base.
    5. Les branches restantes constitueront ainsi les branches charpentières.

    En ce qui concerne les rosiers grimpants non remontant, c’est à dire qui ne fleurissent qu’une seule fois, effectuez les mêmes gestes après la floraison.

    Taille des rosiers tige et rosiers buissonnants : Il y a 2 périodes dans l’année,

    • L’automne pour une taille légère qui consiste plutôt à supprimer le bois mort et les branches les plus faibles.
    • Le printemps pour une taille définitive et plus sévère, en général au mois de mars.
      Suivez les conseils de taille ci-dessous :
    1. Lors de la taille, l’objectif est de tailler court tout en conservant les branches principales.
    2. Il est important de réduire les pousses ligneuses afin de favoriser les jeunes pousses.
    3. La taille consiste alors à conserver le plus près possible du point de greffe les yeux qui émettront des rameaux porteurs de fleurs.
    4. Vous couperez ainsi environ au 4ème oeil extérieur.
    5. Coupez également les brindilles et les branches mortes ainsi que les tiges les plus anciennes.

    Conseil malin à propos de la taille des rosiers tige : Ne craignez pas de tailler franchement, le rosier n’en sera que plus vigoureux.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

     

                                           Le Poirier                                                   

    La taille de fructification est la même pour les poiriers et les pommiers. Elle s’effectue tous les ans, à l’automne et à la fin de l’hiver, juste avant la reprise de la végétation.                                                                          A l’automne : Commencez pas supprimer les branches mortes, celles qui s’entrecroisent et les bois abîmés. Retirez les vieux fruits qui auraient pu rester sur les branches surtout ceux touchés par la moniliose.             A la fin de l’hiver ou au tout début du printemps : Après l’avoir nettoyé, il faut éclaircir le fruitier. Supprimez toutes les branches poussant vers l’intérieur de l’arbre. Elle n’ont aucune utilité et peuvent altérer la fructification. Faites enfin une taille des branches principales en faisant le tour de l’arbre.
    Vous couperez les branches de l’année précédente au dessus du 2ème ou 3ème bourgeon. Taillez toujours au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur pour ne pas privilégier la pousse vers l’intérieur.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Framboisier  

                                                                                                                  Il faut supprimer les drageons en surnombre tout au long de l’année.                                                                                                 On distingue 2 types de framboisiers :  

    Framboisier non remontant
    => Il ne produit qu’une fois dans l’année durant l’été.
    => Rabattre au niveau du sol après la récolte.                                           Framboisier remontant :
    => Il produit à la fin du printemps et à la fin de l’été.
    => Coupez en hiver l’extrémité des tiges ayant produit du fruit.         

    Rajeunir des framboisiers peu productifs :                                       Si vos framboisiers sont de moins en moins productifs au fil des ans, c’est normal, et il y a une solution pour y remédier. En fin d’hiver, déterrer la souche et diviser la motte; Diviser les vieux pieds en ne gardant que les éclats les plus sains vigoureux; Repiquer ces éclats dans un sol meuble, léger et enrichi (fertilisant ou terreau); Arroser régulièrement.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

       Pêcher        

    Le pêcher a une tendance dite « non apicale » ce qui signifie qu’après la taille, il repartira plutôt de la base que de la cime.                                    Chaque année, il est important de tailler votre arbre à la fin de l’hiver au dessus d’un oeil à bois bien constitué.                                                 - Vous veillerez à ce que la taille soit équilibrée et qu’il n’y ait pas d’axe central mais au contraire une multitude de ramifications.                      Il est important de pratiquer la taille de fructification avant la reprise de la végétation pour stimuler l’apparition de belles et nombreuses pêches.

    Le pêcher est très sensible à la cloque du pêcher et il est évident qu’une bonne taille donnera de la vigueur à votre pêcher et donc une meilleure résistance.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique